Matignon lâche du lest sur la communication des ministres

Agathe Lambret avec Clarisse Martin
·2 min de lecture

Depuis janvier, les membres du gouvernement devaient demander l'autorisation aux services du Premier ministre pour s'exprimer dans les médias.

Fin de la diète médiatique. Les membres du gouvernement ont reçu un message leur indiquant qu'ils étaient libres de s'exprimer dans les médias sans demander la permission à Matignon, selon nos informations. Désormais, il sera seulement nécessaire de prévenir, sauf s'il s'agit d'un 20 heures ou d'une émission spéciale.

Cette décision de soumettre les apparitions médiatiques des membres du gouvernement à l'approbation des services du Premier ministre avait été prise en janvier après une série de couacs.

Communiquer sur ses dossiers

Parmi les couacs qui auraient été à l'origine de la décision, la prise de parole de Jean-Baptiste Djebbari, qui sur BFMTV avait extrapolé au sujet de l'objectif de vaccination à l'été, en évoquant 26 millions de personnes vaccinées alors qu'était jusque-là indiqué le nombre de 15 millions.

La communication gouvernementale concernant la vaccination contre le Covid-19 avait alors été resserrée autour d'une poignée de ministres, en l'occurrence le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ainsi que le ministre de la Santé Olivier Véran et la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Toutefois, si l'étau se desserre et que la communication de crise semble moins présente, les ministres devront toujours s'appliquer à ne pas sortir de leur champ ministériel.

En janvier, Emmanuel Macron, selon des propos rapportés, avait déclaré ne pas aimer "les tireurs couchés", en référence aux membres du gouvernement, qui, sous couvert d'anonymat, se montraient trop prolixes dans les médias en se critiquant mutuellement ou rapportant des propos tenus dans le cadre du Conseil des ministres.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :