Matignon a dépensé en moyenne 240.000 euros par an en sondages sur l'image du gouvernement

Claire Digiacomi
Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et François Hollande lors d'une conférence à Paris le 8 septembre 2016.

POLITIQUE - Les factures du budget "image" de Matignon ont parlé. En moyenne, le cabinet du Premier ministre a dépensé durant le quinquennat 240.000 euros par an en sondages concernant l'image du gouvernement, dont certains sur les locataires de Matignon, selon ses factures transmises vendredi 14 avril à l'AFP.

Le Service d'information du gouvernement (SiG), organe de Matignon chargé notamment d'analyser l'état de l'opinion sur le gouvernement, commande pour près de 2 millions d'euros de sondages en moyenne par an. Dans cette enveloppe, plusieurs centaines de milliers d'euros ont donc été consacrés chaque année entièrement ou partiellement à "l'image" des Premiers ministres Jean-Marc Ayrault puis Manuel Valls.

Contrairement à l'Élysée, la commande de sondages figure bien explicitement dans les missions du SiG, qui a commandé son premier sondage lors de sa création en 1976.

Jeudi soir sur France 2, une enquête du magazine "Envoyé Spécial" avait remis en cause ces contrats avec les sondeurs, en pointant notamment du doigt un sondage qualitatif de juin 2014 concernant Manuel Valls, facturé plus de 53.000 euros.

"Tout est relié à des questions de fond", selon le SiG

Ce budget consacré à l'image du gouvernement a toutefois significativement baissé au cours du quinquennat puisqu'il est passé de 285.549 euros en 2012 (14,9% du budget sondages) à 173.862 euros en 2016 (8,8%), a souligné le SiG.

"Ces sondages dits d'image concernent davantage l'exercice du pouvoir car nous interrogeons toujours l'image au regard de l'action menée par le gouvernement. Tout est relié à des questions de fond", a fait valoir à l'AFP une responsable du SiG, jugeant ces enquêtes "absolument" en ligne avec la mission de cette administration.

Sur la centaine de sondages commandés chaque année depuis 2012, 16,7% en moyenne seulement étaient liés à l'image, selon le décompte du SiG.

Outre une partie du baromètre sondagier mensuel lié à l'image du gouvernement et du Premier ministre,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages