Matière noire : le Supersynchrotron à protons redémarre la chasse aux photons noirs au Cern avec NA 64

·2 min de lecture

Retardé d’environ quatre mois par rapport à la date prévue en raison de la pandémie de la Covid-19, le LHC va bientôt s’éveiller avec le retour des faisceaux de protons qui vont parcourir son cercle fin septembre. Mais il ne s’agira pas encore de faire de la nouvelle physique en étudiant des collisions de ces protons dans les grandes expériences du LHC – Atlas, CMS, Alice et LHC b. Le but est de tester la machine qui a été upgradée pour pouvoir partir à sa chasse, et si l'on veut trouver au LHC des signes d’un au-delà du modèle standard de la physique des particules, constitué il y a plus de 50 ans par une poignée de prix Nobel de physique dont certains sont aujourd’hui décédés comme Steven Weinberg et Murray Gell-Mann, il faudra attendre le début de mars 2022.

Toutefois, le Cern ne se réduit pas au LHC et le légendaire laboratoire européen peut déjà explorer de nouveaux territoires en utilisant les faisceaux de particules, protons ou ions lourds, que les pré-étages d’accélération conduisant aux portes du LHC permettent déjà en attendant la troisième période d’exploitation du Large Hadron Collider.

La vidéo d’introduction de cet article montre en effet qu’il existe une série de machines, dont certaines récapitulent l’arbre phylogénétique, si l’on peut dire, conduisant des premiers accélérateurs au LHC, comme le Booster du Synchrotron à protons et le Synchrotron à protons encore appelé PS. Il y a ensuite le Supersynchrotron à protons (SPS) qui a permis la découverte des bosons W et Z, prélude à celle du boson de Brout-Englert-Higgs.

Le Cern a fait savoir récemment que le redémarrage du SPS avait eu lieu et avec lui une longue liste d’expériences alimentées par le SPS et les accélérateurs en amont de celui-ci, notamment toutes les expériences de la zone nord du Cern, ainsi que l'expérience Awake, qui utilise un champ de sillage créé par des protons dans un plasma pour accélérer des particules chargées plus efficacement. On espère de cette façon pouvoir miniaturiser...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles