La matière fécale lyophilisée efficace pour le traitement des infections intestinales

La rédaction d'Allodocteurs.fr
La matière fécale lyophilisée efficace pour le traitement des infections intestinales

Jusqu’à récemment, guérir d’une infection au Clostridium difficile relevait du parcours du combattant. Cette bactérie, qui envahit et détruit la flore intestinale, peut induire choc septique et décès chez certains patients. Un traitement récent a toutefois fait ses preuves : la transplantation de matière fécale de donneurs sains, efficace dans 90% des cas.

Cependant, cette technique a ses limites : la transplantation de matière fraîche par coloscopie, incorfortable et peu ragoûtante pour les patients, requiert également une logistique pointue en termes de timing, alors que celle de matière congelée nécessite l’ingestion de grandes quantités de gélules.

La lyophilisation, un procédé prometteur

Des études préliminaires ont suggéré qu’un traitement de l’infection au Clostridium difficile par de la matière fécale sous forme lyophilisée engendrait des résultats encourageants. Au-delà d’un avantage en termes de conservation, plus longue, "les produits lyophilisés peuvent être donnés sous forme orale, ce qui est beaucoup plus pratique pour les patients et les médecins", indique Herbert Dupont, directeur du Centre des maladies infectieuses de l’University of Texas Health Science Center (UTHealth) School of Public Health, dans une interview donnée au site Eurekalert!

Le médecin et ses collaborateurs ont par conséquent comparé l’efficacité de la transplantation fécale sous sa forme fraîche, congelée et lyophilisée, sur un total de 72 patients présentant des infections récurrentes au Clostridium difficile. Avec 18 patients guéris sur 23, l’injection par coloscopie de matière fécale lyophilisée s’est révélée être efficace, bien que légèrement moins probante que celle sous forme fraîche (25 patients sur 25). Pour la forme congelée, 20 patients sur 24 se sont rétablis. Les trois traitements ont également permis aux patients de retrouver une flore intestinale comparable à celle de personnes saines.

"Il s’agit de la première étude démontrant que l’efficacité du (...) Lire la suite sur Francetv info

Pourquoi le nouvel étiquetage nutritionnel risque de ne pas faire recette dans vos supermarchés
Logos nutritionnels sur les emballages : le panier d'achat du consommateur sera "plus équilibré"
Mélanie Ségard, miss météo d'un soir, a ému la France
Consommation : le Nutri-Score arrive en avril
Présidentielle : Quelle place pour le handicap dans la campagne ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages