Mathis Jouanneau, Marion Wagon... Ces enfants dont la disparition n'a jamais été élucidée

Mathis Jouanneau, Marion Wagon... Ces enfants dont la disparition n'a jamais été élucidée

À l'occasion de la Journée mondiale des enfants disparus ce mercredi, BFMTV.com revient sur ces disparitions de mineurs qui n'ont jamais été élucidées et dont la trace n'a jamais été retrouvée.

Certaines histoires mettent du temps à trouver leur point final. Et certains mystères restent encore entiers, parfois plusieurs dizaines d'années après s'être noués. À l'occasion de la Journée mondiale des enfants disparus, ce mercredi 25 mai, la fondation Droit d'enfance se mobilise pour alerter la population sur ces cas qui, s'ils peuvent être rapidement résolus, peuvent aussi donner du fil à retordre aux enquêteurs.

Alors que le Royaume-Uni cherche depuis 15 ans une réponse à la volatilisation de la petite Maddie McCann en 2007 au Portugal, la France a aussi son lot de disparitions d'enfants non éclaircies. Yannis Moré, Marion Wagon, Estelle Mouzin... Ces affaires vieilles de plusieurs dizaines d'années n'ont jamais été élucidées.

· Yannis Moré, disparu en 1989

L'affaire avait beaucoup ému dans les Alpes de Haute-Provence. Alors qu'il s'amuse à construire une cabane avec ses frères devant sa maison dans le village de Ganagobie, Yannis Moré, âgé de 3 ans, disparaît soudainement le 2 mai 1989 au matin.

Seules traces du petit garçon, ses vêtements, ses chaussures et sa chaîne sont retrouvées, plus d'un an après, à plusieurs centaines de mètres de chez ses parents, confirmant l'hypothèse d'un enlèvement.

Malgré des recherches intensives en forêt, de pistes erronnées en fausses accusations, les enquêteurs n'ont jamais retrouvé sa trace, ni mis la main sur le coupable.

· Marion Wagon, disparue en 1996

Elle a longtemps été surnommée "la petite-fille aux briques de lait", sa photo ayant été diffusée sur des millions d'emballages, afin de la retrouver. Marion Wagon a disparu à Agen dans le Lot-et-Garonne, le 14 novembre 1996. Alors qu'elle n'a que 400 mètres à parcourir pour rejoindre son domicile en sortant de l'école, la fillette de 10 ans n'y parviendra jamais.

Les recherches menées par les enquêteurs et les multiples appels à témoins n'y feront rien: impossible de comprendre comment Marion Wagon a pu se volatiliser en pleine journée, alors qu'elle rentrait chez elle pour déjeuner.

En avril 2021, une nouvelle juge d'instruction ordonne de nouveaux prélèvements ADN pour voir si l'affaire peut être rapprochée de Michel Fourniret. Mais encore une fois, les recherches ne sont pas concluantes. L'affaire vient par ailleurs d'être prise en main par les juges du nouveau pôle "cold case".

Dans un documentaire diffusé mardi soir sur W9, Michel Wagon accepte pour la première fois depuis des années de revenir sur la disparition de sa fille. Un nouvel espoir de relancer l'enquête, pour Me George Catala, avocat des parents de la disparue. "On a une chance", a-t-il déclaré dans Sud-Ouest, ajoutant que plusieurs pistes étaient à l'étude.

· Cécile Vallin, disparue en 1997

La dernière fois qu'elle a été aperçue, Cécile Vallin se trouvait sur une route départementale à la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie, où elle vivait. L'adolescente de 17 ans, qui devait passer son bac le lendemain, n'a ensuite plus donné signe de vie.

À l'époque, comme dans beaucoup de disparitions d'adolescents, c'est l'hypothèse de la fugue qui est privilégiée. Mais l'enquête n'a jamais permis de déterminer dans quelles circonstances la jeune fille s'est évaporée.

Comme pour Marion Wagon, des vérifications ont été faites pour savoir si un lien pouvait être tracé avec Michel Fourniret, présent en Savoie à cette époque. Mais cette piste n'a rien donné non plus.

"Vingt-cinq ans après, on ne tourne pas la page sur la disparition de sa fille mineure", témoignait en janvier sur BFMTV Jonathan Olivier, son père.

· Estelle Mouzin, disparue en 2003

Si la disparition de la petite fille semble avoir trouvé une réponse avec les aveux de Michel Fourniret, l'échec des dernières fouilles et la mort du tueur en série laissent un arrière-goût d'inachevé. Car 21 ans après qu'Estelle Mouzin s'est volatilisée, son corps n'a toujours pas été retrouvé.

Estelle Mouzin, 9 ans, disparaît le 9 janvier 2003, sur le chemin entre l'école et son domicile. Les premières investigations sont cependant compliquées par les conditions météorologiques, la neige rendant impossible toute recherche d'empreinte au sol.

Selon Monique Olivier, ex-épouse du tueur en série, ce dernier avait enlevé, séquestré et violé la petite fille dans une maison d'Issancourt-et-Rumel appartenant à sa soeur, avant de la tuer. Des traces d'ADN partiel d'Estelle Mouzin y avaient été retrouvées sur un matelas.

Mais les dernières fouilles dans les Ardennes pour retrouver son corps après les aveux de Michel Fourniret, qui se sont déroulées en présence de Monique Olivier à l'automne dernier, ont été infructueuses.

· Mathis Jouanneau, disparu en 2011

Un procès, une condamnation, mais des réponses qui font toujours défaut. En 2011, Mathis Jouanneau, âgé de 8 ans, disparaît à Mondeville, près de Caen, dans le Calvados. Son père, Sylvain Jouanneau, qui devait le ramener chez sa mère en fin de journée, demeure aussi introuvable un temps avant d'être localisé à Villeneuve-lès-Avignon, dans le Gard. Il avait fini par avouer être parti avec Mathis.

Jugé en 2015 et condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour enlèvement et séquestration, il n'a cependant jamais voulu dire où se trouvait son fils.

Plus de dix ans après la disparition de Mathis Jouanneau, une nouvelle piste a cependant relancé l'enquête. Après la diffusion d'un épisode d'Appels à témoins, sur M6, le 29 septembre dernier, trois témoins ont affirmé avoir repéré une personne sans domicile fixe dans les rues d'Avignon, ressemblant fortement au portrait vieilli de Mathis qui avait été diffusé. Pour l'heure, l'enquête n'a cependant pas permis de déterminer s'il s'agit bien du même individu.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L'affaire Michel Fourniret, l'ogre des Ardennes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles