Mathilde Seigner (Edmond) : "A l'heure de la bêtise absolue, c'est bien que des films comme ça existent"

·1 min de lecture

"C'est un roc ! … c'est un pic… c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? … c'est une péninsule !" Comment la tirade du nez est-elle venue à l'esprit du jeune Edmond Rostand ? De façon moderne, avec dynamisme et humour, le réalisateur Alexis Michalik raconte dans Edmond la naissance, dans la douleur, de l'un des chefs-d'œuvres de la littérature française. Donnant la réplique à Thomas Solivérès (qui joue avec talent le jeune Edmond Rostand), Mathilde Seigner nous parle de ce film pour lequel elle a eu un coup de cœur.

Télé-Loisirs. Votre personnage est un mélange de Beyonce, de la Castafiore et de Sarah Bernard. Vous-êtes vous inspirée des grandes diva ?

Mathilde Seigner. Je n'ai pas eu besoin de m'inspirer de quelqu'un, le rôle était très bien écrit. C'est une "emmerdeuse de l'époque", qui ne cesse de hurler et qui heureusement à la fin est un peu rattrapée parce qu'elle n'est pas si méchante que ça. Chaque personnage a sa couleur et c'est la force d'Alexis. Il y a beaucoup de comédiens, mais on se rappelle de chacun.

Le film est classique, mais pas académique. C'est ce qui vous a convaincu d'accepter ce rôle ?

C'est la mise en scène d'Alexis Michalik. Il offre un point de vue moderne sur cette histoire que l'on pourrait croire poussiéreuse, mais qui est captivante et tellement romanesque. Je trouve le film brillant ! Et je ne le dis pas toujours des films dans lesquels je joue. On dirait un plan séquence d'1h45. C'est le sentiment que j'ai eu à la projection. C'est vertigineux. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

La leçon de piano (Arte) : Jane Campion, son histoire d'amour avec le Festival de Cannes
Barbara (France 2) : pourquoi le film avec Jeanne Balibar n'a pas trouvé grâce aux yeux de Gérard Depardieu
“La douleur était atroce” : Robert De Niro blessé en marge du tournage du prochain Scorsese, il donne de ses nouvelles
Programme TV : les meilleurs films à voir ce dimanche 16 mai sur les chaînes gratuites
Predators (Disney +) : quel réalisateur renommé a failli mettre en scène le film ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles