Mathilde Panot et Adrien Quatennens, la relève de Mélenchon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ils ont 31 et 32 ans et sont à des postes clés du dispositif LFI : Adrien Quatennens coordonne le parti quand Mathilde Panot vient d’être nommée présidente du groupe à l’Assemblée. Portrait des chouchous de leur chef de file.

«Nous, on ne marche pas, on court!» se marre Adrien Quatennens quand le photographe de Match leur demande de faire quelques pas côte à côte pour la photo… Au littéral comme au figuré, le grand roux aux cheveux en brosse ne traîne jamais. En cinq ans, le député du Nord et sa camarade Mathilde Panot, élue du Val-de-Marne, se sont imposés comme des leaders de La France insoumise. « Ils ont une épaisseur humaine et intellectuelle, ils sont l’avenir de la gauche et sont là pour trente ans au moins, s’enthousiasme Mélenchon. Si je gagne, Mathilde et Adrien seront des personnages centraux. Ils sont prêts ; avec eux, on fait un gouvernement! »

Le patriarche aime transmettre. « Jean-Luc a cette capacité à détecter des gens et à leur donner très vite des responsabilités », confirme Mathilde Panot. Diplômée de Sciences po, cette fille d’enseignants est repérée dès 2014 par le fidèle François Delapierre (décédé depuis) alors qu’elle travaille pour une association à Grigny. Elle plaque tout en 2016 pour s’engager dans la campagne présidentielle. « Depuis, on ne s’est plus quittés », raconte Mélenchon.

À l’Assemblée, elle a trouvé son style. Que la moitié de l’hémicycle hurle quand elle prend la parole ne l’ébranle pas. Les vidéos de ses interventions, préparées avec soin, tournent sur les réseaux. Son record? Sept millions de vues pour son plaidoyer en faveur des gilets jaunes. Son fait d’armes: l’organisation d’une votation citoyenne – la plus grande organisée en France – sur le nucléaire en 2018, assortie de 175 réunions publiques. Près de 315000 personnes se sont exprimées, dont 93% en faveur de la sortie du nucléaire. Mathilde Panot ne se laisse pas impressionner. Lorsqu’elle se fait traiter de «poissonnière» par un député(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles