Le match Nancy-Le Mans interrompu pour des chants homophobes

Photo d'illustration montrant l’arbitre du match entre Nancy et Le Mans, Mehdi Mokhtari, ici lors d'une rencontre en mai 2017. (Photo: AFP)

FOOTBALL - Ce vendredi 16 août, le match entre Nancy et Le Mans-FC a été brièvement interrompu à cause de chants jugés homophobes entonnés par une partie des tribunes. Une première dans une compétition de football en France.

Pendant la première période, après environ 30 minutes de jeu, l’arbitre Mehdi Mokhtari a interrompu le match pendant quelques minutes, à cause de chants insultants envers la Ligue de football professionnel (LFP): “La Ligue, on t’encule”, ont scandé des supporters. 

Cette décision inédite pendant un match de football a été prise alors que le speaker du stade Marcel-Picot avait déjà  lancé un premier avertissement.

Elle intervient après plusieurs déclarations politiques allant dans le même sens. Début juillet, Emmanuel Macron en personne s’était exprimé sur le sujet, se disant “totalement favorable” à l’arrêt des matchs en cas de cris homophobes ou racistes. “On ne peut pas s’habituer au racisme et à l’homophobie, sous prétexte qu’on soit dans un stade de football”, avait-il affirmé dans un entretien à franceinfo

Sur Twitter, Marlène Schiappa a d’ailleurs salué la décision de l’arbitre ce vendredi, tout comme les associations de lutte contre l’homophobie. La ministre des Sports a elle adressé “ses félicitations à l’arbitre ainsi qu’au délégué de la Ligue de Football Professionnelle, qui ont pris leurs responsabilités.”

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

Un ex coach des joueuses en formation à l'OL mis en examen pour atteinte sexuelle

Contre les chants homophobes dans le foot, la Ligue veut de la pédagogie avant la répression

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.