Le match Bastia-Lyon officiellement arrêté suite à des échauffourées

Libération.fr
Des membres du staff lyonnais tentent d'arrêter des supporters bastiais sur la pelouse de Furiani lors de l'échauffement des joueurs de l'OL, le 16 avril 2017

Des supporteurs corses ont attaqué des joueurs lyonnais à l’échauffement avant que des incidents n'éclatent de nouveau à la mi-temps.

Lyon, après les incidents en Europa League jeudi face au Besiktas, a connu dimanche un nouvel épisode violent à Bastia lorsque des supporteurs corses ont attaqué des joueurs lyonnais à l’échauffement, et le match de la 33e journée du Championnat de France a été officiellement arrêté.

«Suite au nouvel incident intervenu à la fin de la première période, la LFP (Ligue de football professionnel) a décidé d’arrêter définitivement la rencontre SC Bastia-Olympique Lyonnais», a annoncé la LFP dans un communiqué. 

Le coup d’envoi de la rencontre avait déjà été retardé de près d’une heure par une première altercation avec une cinquantaine de supporters lors de l’échauffement des Lyonnais.

«Des supporters bastiais sont entrés sur la pelouse pour s’en prendre aux joueurs lyonnais qui terminaient leur échauffement», a indiqué ensuite le compte Twitter officiel de l’OL.


Les deux équipes ont ensuite regagné leur vestiaires et le coup d’envoi de la rencontre, prévu à 17 heures, a été retardé. 

Alors que les Lyonnais terminaient leur échauffement, une cinquantaine de supporters bastiais ont pénétré sur la pelouse pour s’en prendre violemment à une partie de l’équipe rhodanienne et de son staff. La sécurité du club s’est rapidement interposée pour protéger les Lyonnais. Après quelques minutes de bousculades, de coups et d’insultes, les membres de l’Olympique Lyonnais sont retournés au vestiaire et les supporters ont, eux, regagné leur tribune.

 

.@scbastia 0-0 @OL#Lopes agressé en bas à gauche #TeamOL #SCBOL pic.twitter.com/uKUcBdfv1I

— OL_Plus (@OL_Plus) 16 avril 2017

Le 5 novembre, après une première manche tendue et gagnée par l’OL malgré une mauvaise performance (2-1), l’entraîneur bastiais de l’époque, François Ciccolini, avait suggéré que le retour en Corse pourrait être explosif.

«Il va falloir venir chez nous. Il ne faut pas avoir la grippe (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Top 14: sortie de route pour Toulouse, Clermont et Montpellier qualifiés
Tennis: Coric fait triompher sa jeunesse à Marrakech
GP de Bahreïn : Vettel récompensé, Hamilton doublement puni
Top 14: Toulouse, fin de l’histoire
Amstel Gold Race: Gilbert force 4

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages