Le match AS Monaco - PSG reporté en raison d'intempéries

Face à un calendrier démentiel jusqu'à la trêve, avec un match programmé tous les trois jours pour le PSG en raison notamment de la Ligue des champions et de la Coupe de la Ligue, la rencontre pourrait devoir se jouer en 2020.

Le match Monaco-Paris SG, initialement prévu dimanche soir (21h00) en clôture de la 15e journée de Ligue 1, est annulé "sur décision des autorités monégasques" en raison des intempéries, a annoncé dimanche le club de la Principauté. "La Commission des compétitions de la Ligue de football professionnel fixera ultérieurement la date de la rencontre" entre le PSG, leader du championnat, et l'ASM, 14e du classement, a indiqué l'instance dans un communiqué. Face à un calendrier démentiel jusqu'à la trêve, avec un match programmé tous les trois jours pour le PSG en raison notamment de la Ligue des champions et de la Coupe de la Ligue, la rencontre pourrait devoir se jouer en 2020. La délégation du PSG, qui était déjà arrivée dans le sud de la France, va redécoller de Nice aux alentours de 16h00, a indiqué un porte-parole du club parisien. Un millier de supporters parisiens était attendu en Principauté dimanche soir. Le PSG s'est engagé à leur adresser "un mail avec les modalités d'échange ou de remboursement" sur son compte Twitter.

"

Épisode méditerranéen marqué

"

Les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été placés en alerte rouge pluie-inondation dimanche matin, face à un "épisode méditerranéen marqué", et les Alpes-de-Haute-Provence sont elles passées en alerte orange, a annoncé Météo France via un communiqué à 10h00. Sont notamment menacées les parties est du Var et ouest des Alpes-Maritimes, deux départements où respectivement 82 et 66 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle samedi après les dégâts causés par un précédent épisode méditerranéen le week-end dernier, épisode qui avait entraîné la mort de six personnes dans le Var.

L'est du Var et l'ouest des Alpes-Maritimes sont les zones(...)


Lire la suite sur Paris Match