Masters ATP: Djokovic débute sans trembler contre Ruud

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a lancé sans trembler sa quête d'un sixième sacre aux Masters ATP en dominant en deux sets, 7-6 (7/4), 6-2, le courageux Norvégien Casper Ruud (N.8) lundi à Turin.

Pour sa première participation aux Masters, tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, le Norvégien de 22 ans a confirmé ses progrès sur dur pour pousser le Serbe (14e participation) au tie-break au terme d'une première manche de plus d'une heure.

Mais "Nole" a su hausser le ton pour empocher le set et a facilement enchaîné lors d'un deuxième mené au pas de charge.

Djokovic prend la tête du groupe vert des Masters, organisé pour la première fois en Italie, en attendant le match en soirée entre les deux autres membres de la poule, le Grec Stefanos Tsitsipas (N.4) et le Russe Andrey Rublev (N.5).

Face à un Ruud sans complexes, qu'il n'avait rencontré - et battu - qu'une fois auparavant sur terre battue, à Rome (en 2020), "Nole" a démarré difficilement, avec glissade et dans la foulée perte du tout premier jeu, sur son service.

Mais le N.1 mondial a rapidement recollé, à 3-3. Et si Ruud a fait des miracles en défense, notamment pour sauver deux premières balles de set sur son service à 4-5, le Norvégien a dû plier dans le jeu décisif. Djokovic, lui aussi auteur de quelques superbes rallyes derrière sa ligne de fond de court, a conclu ce tie-break d'un superbe coup droit décroisé.

- "J'aime toujours jouer" -

Premier Norvégien à participer aux Masters, Ruud n'avait plus trop les jambes pour relancer la bataille au second set, bouclé en moins d'une demi-heure par un Djokovic solide.

Le Serbe a pu recueillir les applaudissements et recevoir juste après le match la coupe de N.1 mondial, remise pour célébrer son nouveau record: terminer l'année au sommet pour la 7e fois, soit une de plus que Pete Sampras, son "idole" à qui le Serbe a rendu hommage.

Désormais lancé dans une course aux records, Djokovic peut décrocher à Turin une sixième victoire aux Masters, pour rejoindre sur les tablettes Roger Federer, absent cette année comme Rafael Nadal.

Et pour ceux qui ont cru comprendre qu'il se donnait encore seulement deux ans sur le circuit, en raison de l'expression "une paire d'années" utilisée lors de son intervention en italien après le match, Djokovic a précisé devant la presse qu'il n'avait "pas de chiffre en tête sur le nombre d'années" qu'il lui restait sur le circuit.

"Je ne veux pas m'imposer de limite parce que j'aime toujours jouer au tennis en compétition, il n'y a pas de raison encore pour penser à quitter le tennis! Désolé si certains l'ont mal interprété...", a-t-il assuré.

"Quand ce moment arrivera, je serai clair avec moi-même sur le fait que ce chapitre de ma vie est clos, mais je sens que j'ai encore des années dans mes jambes, dans mon coeur et dans ma tête. Tant que c'est le cas, je continue", a encore souligné "Nole", 34 ans.

alu/bde/dep

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles