Masters 1000 de Cincinnati: Paire retrouve les quarts, Monfils éliminé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Benoît Paire, 50e mondial, a battu jeudi l'Américain John Isner (N.26) 7-6 (7/1) 6-7 (2/7) 6-1 pour se hisser en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati que ne retrouvera pas Gaël Monfils, éliminé par le Russe Andrey Rublev 7-6 (7/2) 7-6 (7/5).

Paire, 32 ans, n'avait plus atteint les quarts de finale d'un tournoi de cette catégorie, juste en-dessous des Grands Chelems, depuis Rome en 2013 où il s'était même hissé en demies avant de perdre face à Roger Federer.

Cette fois, il affrontera le Russe Andrey Rublev (7e), vainqueur de Gaël Monfils un peu plus tard pour une place dans le dernier carré.

Très perturbé par les bulles sanitaires imposées sur le circuit depuis 2020, Paire avait aligné six éliminations d'affilée dès son entrée en lice depuis mai avant d'atteindre les quarts de finale à Hambourg puis Gstaad en juillet.

Jeudi, face au géant américain de 36 ans, demi-finaliste au Masters 1000 du Canada à Toronto la semaine dernière, Paire a enchaîné un nouvelle belle performance après sa victoire au tour précédent face au Canadien Denis Shapovalov (10e).

Il est vrai qu'il a bénéficié dans le troisième set d'une très nette baisse physique d'Isner.

Mais les deux premières manches ont été serrées et le Français a globalement bien maîtrisé l'énorme service de l'Américain tout en s'appuyant sur une très bonne mise en jeu malgré de nombreuses doubles fautes.

- Monfils diminué -

Un peu plus tard Monfils, 22e mondial, s'est incliné dans un match au scénario hitchcockien avec une première manche équilibrée mais une seconde déconcertante de par une série de breaks et de debreaks.

Alors que les deux joueurs avaient conservé chacun leur service, c'est finalement dans le tie break que tout s'est joué, le Russe négociant bien mieux les échanges que le Français à bout de souffle pour enlever le premier set.

A 2-0 dans la deuxième manche, le Français a dû faire appel à un soigneur, souffrant visiblement de maux d'estomac et de nausées. "Il faisait très chaud, je sentais que j'avais quelque chose dans le ventre. Ca montait. Après, à 2-0, j'ai dû aller vomir. Je pense que j'ai vomi tout ce que j'avais mangé ce matin. Après je me suis senti beaucoup mieux", a-t-il expliqué.

Il a finalement repris la partie après sept minutes d'interruption. Il a ensuite servi à 5-3 pour le gain du set, mais a de nouveau perdu pied, et a fini par s'incliner dans un nouveau jeu décisif, sur une double faute.

Dans les autres rencontres du jour, Daniil Medvedev, 2e joueur mondial et tête de série N.1, s'est qualifié pour les quarts de finale en battant le Bulgare Grigor Dimitrov 6-3, 6-3.

Medvedev, titré à Cincinnati en 2019, n'a eu besoin que d'1h29 min pour se défaire de Dimitrov, qui avait remporté le tournoi en 2017.

Le Russe affrontera en quart de finale l'Espagnol Pablo Carreno, tête de série N.7, qui a écarté le Polonais Hubert Hurkacz en deux sets conclus au tie break 7-6 (8/6), 7-6 (7/3).

Egalement qualifiés pour les quarts: le champion olympique Alexander Zverev, qui a battu en deux sets l'Argentin Guido Pella 6-2, 6-3.

Dans la soirée, le Norvégien Casper Ruud devait affronter l'Argentin Diego Schwartzmann, le Grec Stefanos Tsitsipas, tête de série N.2, affronte Lorenzo Sonego, et l'Italien Matteo Berrettini est opposé au Canadien Félix Auger-Aliassime.

Chez les dames, la N.1 mondiale Ashleigh Barty a très facilement battu la Bélarusse Victoria Azarenka 6-0, 6-2. Elle affrontera en quart de finale la Tchèque Barbora Krejcíková, qualifiée face à l'Espagnole Garbiñe Muguruza 6-1, 6-7 (5/7), 6-2.

L'Allemande Angelique Kerber, qui a battu Jelena Ostapenko (4-6, 6-2, 7-5), affrontera la Tchèque Petra Kvitova ou la Tunisienne Ons Jabeur.

ig-bm/bpa

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles