Massacres, décapitations, enlèvements… un groupe islamiste sème la terreur au Mozambique

Eléonore Abou Ez
·1 min de lecture

Les jihadistes, qui ont prêté allégeance au groupe Etat islamique, sont actifs depuis trois ans dans la région de Cabo Delgado dans l'extrême nord du pays.

Les corps mutilés d'au moins vingt personnes été retrouvés début novembre, dispersés dans une forêt de la province de Cabo Delgado dans l’extrême nord du Mozambique. Depuis 2017, des insurgés islamistes multiplient les attaques dans la région. Que se passe-t-il exactement ? Pourquoi le nord du Mozambique est visé ? Des clés pour comprendre.

Que se passe-t-il ?

Au moins 50 personnes ont été tuées ces derniers jours au nord du Mozambique dans des attaques particulièrement sordides. La dernière en date a pris pour cible une cérémonie d’initiation pour adolescents. Plus de quinze d’entre eux ont été décapités, selon les informations rapportées par la presse locale. Il y a eu également ces dernières semaines d’autres victimes et des enlèvements de filles dans la province de Cabo Delgado, une région à la frontière avec la Tanzanie, où sévit depuis 2017 un groupe armé. Ces insurgés islamistes ont déjà attaqué, pillé et brûlé plusieurs villages.

Le nord, une région stratégique

Ancienne colonie portugaise, le Mozambique est indépendant depuis 1975 seulement. Après des années de guerre civile (1976-1992), des accords de paix signés ouvrent une période de stabilité relative. Situé sur la côte orientale du continent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi