Massacres au Burkina Faso : des vidéos accablent l'armée burkinabè

De nouveaux documents vérifiés par France 24 illustrent l'ampleur des exactions commises par l'armée burkinabè le 25 février, puis le 3 mai ainsi que les 9 et 10 mai dans plusieurs localités du Burkina Faso. L'ONG Human Rights Watch avait rapporté en avril le massacre de 223 civils, dont des femmes et des enfants. Attention certaines images peuvent heurter la sensibilité.

France 24 a pu consulter et vérifier des documents détaillant l'ampleur du massacre commis par des soldats burkinabè le 25 février 2024 dans deux localités du nord du Burkina Faso, et d'autres massacres datant du 3 et du 9-10 mai 2024 au sud de Dori.

Un rapport publié par Human Rights Watch avait déjà documenté les exactions du 25 février ayant fait au moins 223 morts civils, dont des femmes et des enfants.

Sur les dernières vidéos décryptées par Wassim Nasr, journaliste de France 24 spécialiste des mouvements jihadistes, figurent notamment à Soro "des amas de cadavres d'hommes, de femmes et de enfants, dont des enfants en très bas âge". D'autres images, difficilement supportables, montrent des cadavres brûlés.

À lire aussiBurkina Faso : Human Rights Watch documente le massacre de 223 civils par l'armée régulière


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Le Burkina Faso dénonce des "accusations infondées" sur un massacre attribué à l'armée
Burkina Faso : HRW documente le massacre de 223 civils par l'armée régulière
Au Burkina Faso, des centaines de manifestants protestent devant l'ambassade des États-Unis