Publicité

Massacres du 28-Septembre en Guinée: le procès se penche sur une requalification des faits en crimes contre l'humanité

En Guinée, le tribunal où se déroule le procès des massacres du 28-Septembre 2009 se penche à partir de ce 18 mars 2024 sur la requalification des faits en crimes contre l’humanité, à la demande du parquet. Ce lundi matin 18 mars, la parole était à la défense.

Avec notre correspondant à Conakry, Matthias Raynal

En Guinée, après deux semaines de pause, le procès des massacres du 28-Septembre 2009 a repris ce 18 mars 2024. Le tribunal doit se prononcer sur la requalification des faits en crimes contre l’humanité demandée par le parquet.

Ce sont les avocats des accusés qui avaient sollicité un report de deux semaines de l’audience. Pour pouvoir préparer leurs observations sur les réquisitions du parquet, un document de 32 pages avait été distribué aux différentes parties le 4 mars dernier.

À lire aussiReportage Afrique - Procès du 28-Septembre en Guinée: les images du massacre du stade projetées pendant l'audience

Ce lundi matin, au début de l’audience, la défense a remis au tribunal ses répliques et a sollicité immédiatement la parole. Maître Almamy Samory Traoré s’exprime en premier. Il rappelle l’historique du procès et des qualifications retenues. La responsabilité de commandement induite par les crimes contre l’humanité a été écartée, assure le conseil, selon qui, tous les recours ont été épuisés. « La cour suprême a rendu un arrêt », rappelle l’avocat.


Lire la suite sur RFI