Il massacre sa femme et ses enfants pour “s'assurer qu'ils ne souffrent pas”

·1 min de lecture

Mercredi 1er décembre, William Broyles, un homme en charge de la musique dans une église, respecté et connu de toute sa communauté, a commis un acte terrible. Cet Américain de 57, résidant en Floride, est accusé d'avoir tué sa femme et leurs deux enfants adultes de 27 et 28 ans en leur tirant dessus, chez eux. L'homme s'est ensuite rendu aux autorités, comme l'a confirmé le shérif du comté de Nassau.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme a tiré de nombreuses balles sur les membres de sa famille "pour s'assurer qu'elle ne souffre pas". D'après le shérif, William Broyles, a d'abord tiré sur sa femme dans le salon avant d'entrer dans la chambre de sa fille et de la viser "parce qu'elle se réveillait". "Il a ensuite foncé dans la chambre de son fils et lui a aussi tiré dessus", a indiqué la chaîne WTLV. Selon le média, le couple avait un autre fils qui n'était pas présent sur les lieux au moment du drame.

Un meurtre qui n'a "aucun sens"

William Broyles aurait ensuite voulu se suicider mais aurait "eu trop peur pour le faire". "C'est une affaire tout simplement tragique. C'est fou, cela n'a aucun sens", a déclaré le shérif. Après avoir commis le massacre, le meurtrier a lui-même téléphoné à la police vers 7 heures 15. "Lorsque les agents sont arrivés, le tireur était allongé au sol dans l'allée, sans son arme, il les attendait", a ajouté le shérif.

"Nous avons une idée plutôt claire de ce qu'il s'est passé, mais nous continuons (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE. « J’ai dit à mon fils de trois ans que le Père Noël n’existait pas parce que je le respecte trop »
Nordahl Lelandais : cet objet embarrassant caché sous sa couverture dans sa cellule de prison
Affaire Sandra Bignet : cette jeune fille dont le corps avait séjourné dans la chambre froide du Franprix
Elle dort 20 heures par jour après une opération de chirurgie qui a mal tourné
Horrible ! Un Allemand tue sa femme et leurs trois enfants à cause… d'un faux pass sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles