Massacre du 28 septembre en Guinée : vers un procès historique ?

De nombreux Guinéens attendent depuis treize ans le procès de l'ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara et d'autres responsables pointés pour leur rôle dans le massacre épouvantable commis le 28 septembre 2009.  - Credit:CELLOU BINANI / AFP
De nombreux Guinéens attendent depuis treize ans le procès de l'ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara et d'autres responsables pointés pour leur rôle dans le massacre épouvantable commis le 28 septembre 2009. - Credit:CELLOU BINANI / AFP

Il aura fallu du temps. Treize ans après les faits, le chef de la junte Dadis Camara et ses anciens hommes de main doivent répondre de leurs crimes lors d'un procès qui s'annonce déjà comme historique. Plus que l'effroyable massacre et ses conséquences, c'est tout un système qui passe en jugement en Guinée. Ce moment constitue pour de nombreux Guinéens un tournant, car ce triste événement reste comme une tache sombre dans la mémoire guinéenne. Jusqu'alors, le 28 septembre était une date solennelle, réservée à la commémoration du référendum constitutionnel français de 1958. Ce jour-là, une grande majorité de Guinéens disent non à la communauté de type fédéral voulue par le général de Gaulle. L'indépendance de la Guinée est proclamée dans la foulée, le 2 octobre 1958. Mais, cinquante et un ans plus tard, le 28 septembre 2009, s'est déroulé à Conakry un des plus sinistres épisodes de l'histoire politique guinéenne.

À LIRE AUSSITierno Monénembo : justice à l'africaine

Le lundi noir du 28 septembre 2009

Tout s'est accéléré quelques heures seulement après la mort du général Lansana Conté, au pouvoir de 1984 à 2008. Une junte dirigée par le capitaine Dadis Camara s'empare alors du pouvoir pour, dit-elle, assurer la transition entre la IIe et la IIIe République et surtout remettre le pouvoir aux civils à l'issue d'une élection présidentielle fixée en 2010.

Mais Moussa Dadis Camara laisse entendre dès le mois d'août 2009 qu'il sera candidat. Les forces d'opposition déc [...] Lire la suite