Le massacre du 17 octobre 1961, « une vérité incontestable » pour Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macrron va rendre hommage aux Algériens morts à Paris, il y a 60 ans.
Emmanuel Macrron va rendre hommage aux Algériens morts à Paris, il y a 60 ans.

Le massacre des Algériens du 17 octobre 1961 à Paris est « une vérité incontestable », selon Emmanuel Macron. Ce samedi 16 octobre, le chef de l?État est attendu à la cérémonie officielle pour les 60 ans de cet événement meurtrier, allant plus loin que la « sanglante répression » admise par François Hollande en 2012.

Emmanuel Macron déposera en milieu d?après-midi une gerbe sur les berges de la Seine, à la hauteur du pont de Bezons, en banlieue parisienne, emprunté il y a 60 ans par les manifestants algériens qui arrivaient du bidonville voisin de Nanterre à l?appel de la branche du FLN installée en France. « Des tirs à balles réelles se sont produits à cet endroit et des corps ont été repêchés dans la Seine », rappelle l?Élysée pour expliquer le choix de ce lieu de commémoration de la répression.

À LIRE AUSSIAlgérie : la drôle de note de Matignon

Une minute de silence

Premier président français né après la guerre d?Algérie achevée en 1962, Emmanuel Macron sera aussi le premier de la Ve République à se rendre sur un lieu de mémoire où se tiendra cette commémoration. Après la remise en janvier du rapport de l?historien Benjamin Stora sur la colonisation et la guerre d?Algérie (1954-1962), le chef de l?État s?était engagé à participer à trois journées commémoratives et emblématiques. La première a eu lieu autour du 25 septembre, journée nationale d?hommage aux harkis, la seconde, ce samedi, et la troisième, le 19 mars prochain pour les 60 ans des accords d?É [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles