Mass Hysteria sera au Hellfest 2019 : "Aujourd'hui, les gros barbus tatoués du métal ne font plus peur"

franceinfo Culture
Mass Hysteria existe depuis plus de vingt ans sur la scène métal française. Après la sortie de leur album "Maniac", fin 2018, ils participent au Hellfest sur un plateau 100% français. Rencontre avec Mouss Kelai et Yann Heurtaux, deux membres du groupe.

Depuis 1997, Mass Hysteria fait bouger les métalleux français, notamment en concert. Leur dernier album, Maniac, sorti en octobre 2018, a convaicu les puristes. Le 21 juin 2019, le groupe participe au Hellfest, avec un plateau "100% Frenchies" qui réunit les plus grands groupes de la scène métal française.

À quelques jours du festival infernal, Mass Hysteria a donné un concert au profit du secours populaire dans la discothèque le Yoyo, à Paris. L'occasion de rencontrer Mouss Kelai, le chanteur, et Yann Heurtaux, le guitariste, pour parler de la musique métal, du Hellfest, mais aussi de bière ou encore de PNL...

FranceInfo Culture : Votre dernier album, Maniac, marque une évolution dans votre discographie. Le dernier titre, We Came To Hold Up Your Mind, en est le parfait exemple, avec des samples, de l'électro, du rock… Cela vous représente bien ?

Mouss Kelai : Tout à fait… Il n'y a pas beaucoup de paroles : une phrase répétée en boucle et un extrait du braquage dans Pulp Fiction en intro. C'est Jamie, le bassiste, qui prête sa voix.

Yann Heurtaux : Pour tout avouer, j'avais composé ce morceau au piano et il était enregistré sur mon téléphone depuis pas mal de temps. On est juste reparti sur les bases de nos compositions, car il y a quelques années Mass Hysteria composait à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi