Les masques de retour en école primaire dans 39 départements

·2 min de lecture

Le masque sera à nouveau obligatoire à partir de lundi dans les écoles primaires dans 39 départements en raison d'un regain de l'épidémie de coronavirus.

Le masque sera à nouveau obligatoire à partir de lundi dans les écoles primaires dans 39 départements en raison du regain de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. "A partir de la semaine prochaine, de la rentrée scolaire, dans les départements où le taux d'incidence s'est malheureusement restabilisé au-dessus de 50 pour 100.000 habitants (...) le masque va être à nouveau rendu obligatoire pour les enfants des écoles concernées", a expliqué M. Attal à l'issue du Conseil des ministres. "Cela concerne pour lundi prochain 39 départements où le masque n'était plus obligatoire pour les enfants", a souligné le porte-parole, précisant que le ministère de l'Education communiquerait "dans les prochaines heures" la liste des territoires où le masque redeviendra obligatoire.

Le passage du taux d'incidence au-dessus du seuil de 50 pour 100.000 habitants entraîne automatiquement le retour du masque dans les écoles primaires, où il avait été levé avant les vacances dans 79 départements. Les enseignants, eux, devaient continuer à le porter.

"On a une boussole depuis le début de cette crise, a souligné M. Attal, c'est que dès lors qu'on peut alléger des mesures de contrainte, nous le faisons. Evidemment ce principe vaut dans les deux sens et dès lors que la situation se dégrade, malheureusement, nous devons réactiver un certain nombre de mesures." Avant même les vacances de la Toussaint, le masque était ainsi déjà redevenu obligatoire pour les élèves de primaire en Lozère. Cela va donc porter à une soixantaine les départements où les élèves doivent le porter.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles