Masques : de nouvelles unités de production voient le jour en Bretagne

L’unité de production de Grâces, dans les Côtes-d'Armor, en Bretagne, commence à sortir ses premiers masques. Mais quelques réglages sont encore nécessaires : les machines sont neuves, et les techniciens en formation. Pourtant en 2008, la plus grande usine de masques en France fermait ses portes à Plaintel, dans les Côtes-d'Armor. Elle faisait travailler jusqu’à 300 salariés. Mais à l'époque, son propriétaire américain ne la trouvait pas assez rentable. Une activité relancée Aujourd'hui, des entreprises bretonnes relancent l’activité, comme la Coop des masques, une coopérative créée en seulement quelques mois et qui espère produire 30 millions de masques par an. Une trentaine de salariés seront employés, dont des anciens de la filière bretonne. Les masques produits dans l’usine seront à terme 100% made in France, avec un prix de vente toutefois au-dessus du concurrent chinois. À quelques kilomètres, une autre usine sort de terre, avec des chaînes de reproductions capables dans quelques semaines de sortir 250 millions de masques par an. En France, la production a été multipliée par 30 en moins d’un an.