Masques : Macron affirme que la France n'a « jamais été en rupture »

Par LePoint.fr
Le chef de l'État s'exprimait dans un reportage de BFM TV tourné à l'Élysée

VIDÉO. Face aux polémiques sur la gestion des masques durant à la pandémie, le chef de l'État a affirmé sur BFM TV que la France avait connu « des manques, des tensions ».


« Des manques, des tensions, mais jamais de rupture. » Ainsi le chef de l'État résume-t-il la politique d'approvisionnement en masques menée par le gouvernement depuis le début de l'épidémie. Dans un reportage diffusé lundi soir sur BFM TV, Emmanuel Macron persiste donc, malgré les nombreuses critiques émanant de tous bords politiques sur la question précise des masques, d'abord limités avant d'être encouragés et même obligatoires dans les endroits sensibles.

Lire aussi Coignard – Municipales : à vos masques, prêts…

« Les choses ont été dites, gérées, déclare-t-il. Il y a eu une doctrine restrictive pour ne jamais être en rupture que le gouvernement a prise et qui, je pense, était la bonne. Il y a eu ensuite un approvisionnement renforcé et une production renforcée. » Reconnaissant des erreurs, Emmanuel Macron assure néanmoins à ses détracteurs : « Et nous n'avons jamais été en rupture. Ce qui est vrai, c'est qu'il y a eu des manques, des tensions, c'est ce qu'il faudra regarder pour le corriger et prévenir. »

Lire aussi Delhommais – À la recherche de la confiance perdue

« Mépris, déni, arrogance… »

Dès le lendemain, cette phrase a suscité l'indignation d'un certain nombre de personnalités politiques et sur les réseaux sociaux, le court extrait vidéo dépassant le million de vues sur Twitter. Comme l'explique BFM TV, Marine Le Pen a rapidement dénoncé « une provocation insupportable » en s'indignant : « Comment le président peut-il oser dire cela alors que son gouvernement a MENTI sur l'utilité même des masques justement pour cacher la pénurie ? »

Lire aussi Coronavirus : l'industrie au secours d'Emmanuel Macron

Jordan Bardella, lui aussi du Rassemblement national, considère qu'Emmanuel Macron « lâche une véritable bombe » : (...) Lire la suite sur LePoint.fr

Coronavirus : la preuve par les hamsters que les masques sont efficaces
Municipales : le conseil scientifique « pas opposé » à un scrutin en juin
Municipales à Paris : Villani reste « ouvert à la discussion » avec LREM
Recevez la newsletter Le Point.fr