Masques chirurgicaux lavables et réutilisables : "Il faudrait que les tests soient faits sur l'ensemble des masques", estime un médecin

franceinfo
·1 min de lecture

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé mercredi 11 novembre que les masques chirurgicaux portés contre le Covid-19 "conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60°". Selon l'étude menée par l'association, ces masques, destinés à être jetés après quatre heures d'utilisation ou dès qu'ils sont humides, restent "bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissus" certifiés Afnor, même après plusieurs cycles en machine.

>> Stérilisation, recyclage... : scientifiques et industriels français se mobilisent pour donner une seconde vie aux masques chirurgicaux.

"Je ne suis pas surpris par ces résultats", a réagi sur franceinfo Bruno Grandbastien, médecin hygiéniste, président de la Société française d’Hygiène Hospitalière. Il souligne que "des études préalables avaient montré qu'un masque à usage médical résistait à des opérations de lavage, y compris à 60 degrés, et qu'il gardait son intégrité et des capacités de respirer habilité au bout de quelques lavages".

Les masques en tissus lavables 50 fois

Mais Bruno Grandbastien pointe "une difficulté" sur ce que révèlent les tests de l'UFC-Que Choisir. L'association "a travaillé sur quelques modèles de masques. Et les fabricants de ces masques s'engagent uniquement pour un masque à usage unique". Pour le médecin, il faudrait que ces tests soient réalisés "sur l'ensemble des masques et que les fabricants s'engagent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi