Les masques chirurgicaux sont lavables et réutilisables au moins 10 fois

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

Les masques chirurgicaux, qui doivent en principe être jetés au bout de quatre heures d’utilisation, gardent d’excellentes capacités de filtration même après 10 lavages en machine à 60 °C, d’après des tests menés par UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs a mené des tests sur trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie qui montrent une capacité de filtration comprise entre 90 % et 100 % même après 10 lavages, et autant de passages au sèche-linge et de repassages doux. « En dépit d’un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA », atteste l’UFC-Que Choisir.

Pour l’association, les masques jetables sont donc tout aussi performants, tout en étant moins coûteux à l’unité. Un masque jetable est ainsi vendu entre 10 et 60 centimes l’unité, contre 3 à 15 euros pour un masque en tissu, réutilisable lui aussi 10 fois. En octobre, un collectif de chercheurs avait préconisé la « technique des enveloppes », consistant à stocker les masques dans des enveloppes en papier pendant une semaine, afin de pouvoir les réutiliser. « 99,9 % des coronavirus SARS-CoV-2 sont inactifs au bout de sept jours sur la face externe, et quatre jours sur la face interne, certifient les chercheurs. On peut ainsi garder le masque très longtemps, et le recycler au moins 20 ou 30 fois, ce qui permet plus de six mois d’utilisation. »

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura