Masques chirurgicaux : la France vise l’autosuffisance

À Cluse (Haute-Savoie), les entreprises travaillent plutôt pour l’automobile. Depuis la crise sanitaire de la Covid-19, un fabricant de pièces mécaniques s’est lancé dans la production de masques chirurgicaux. Richard Blond, le patron, n’en est pas peu fier. En mars dernier, alors que le pays manque cruellement de masques, il n’hésite pas longtemps et investit dix millions d’euros, dont deux millions d’aides de l’état, pour se lancer dans cette nouvelle activité. Dix millions de masques produits par semaine "On a décidé d’acheter des machines, de les faire venir rapidement les améliorer et les industrialiser pour les mettre en production", affirme Richard Blond. Aujourd’hui, l’entreprise fabrique dix millions de masques par semaine. Elle a donc poussé ses anciennes machines, pour installer les nouvelles. Elle a aussi embauché 160 personnes. "Avec le confinement, tout était fermé. Il n’y avait que celle-ci qui ouvrait, donc c’était une opportunité", explique une employée fraîchement recrutée.