Mask Singer, saison 2 : ce détail qui a choqué les internautes !

C.F
·4 min de lecture
Depuis ce 17 octobre 2020, les téléspectateurs ont découvert les personnages de la seconde saison de Mask Singer. Si les internautes ont été impressionnés par les costumes, l’absence de mesure de sécurité contre le coronavirus semble les avoir encore plus choqués.
Depuis ce 17 octobre 2020, les téléspectateurs ont découvert les personnages de la seconde saison de Mask Singer. Si les internautes ont été impressionnés par les costumes, l’absence de mesure de sécurité contre le coronavirus semble les avoir encore plus choqués.

Depuis ce 17 octobre 2020, les téléspectateurs ont découvert les personnages de la seconde saison de Mask Singer. Si les internautes ont été impressionnés par les costumes, l’absence de mesure de sécurité contre le coronavirus semble les avoir encore plus choqués.

Mask Singer est de retour sur TF1. Depuis ce samedi 17 octobre 2020, Jarry, Anggun, Alessandra Sublet et Kev Adams jouent les enquêteurs pour tenter de découvrir les célébrités cachées sous les impressionnants costumes de l’émission. Pour ce premier épisode, les téléspectateurs ont découvert le loup et le squelette lors de l’ouverture de la soirée. Le requin a affronté l’araignée et enfin le robot a eu pour adversaire le dragon encore dans sa coquille. Le manchot a fait la connaissance de la bouche lors d’une battle 100% féminine. Et enfin le Hibou est arrivé en Samouraï pour s’opposer au tout premier duo de perroquets.

Si dès le début du programme, les internautes ont démasqué Laure Manaudou déguisée en canidé (en hommage à son fils appelé Lou), les autres personnages n’ont cessé de les intriguer. Une Miss France se cacherait-elle derrière l’araignée ? Quelle star “étoilée” a dansé avec un aileron sur le dos ? Qui aurait pu cracher du feu sur le plateau ? Entre deux pronostiques lancés sur Twitter, certains internautes ont fait part de leur étonnement en découvrant… le public. Choqués, ces derniers ont déploré l’absence de mesure de sécurité contre le coronavirus. “Ça la fout très mal une émission qui s’appelle #MaskSinger avec un public qui n’en porte aucun :/”, lance un utilisateur quand un autre s’interroge : “Masques ? Distanciation ? Nombre max de personne ? Non, on s'en fout ?”

Il semblerait qu’un internaute ait la réponse.

Comme le rapporte Télé-Loisirs, “alors que le confinement avait été décrété, la production avait déjà commencé à peaufiner cette nouvelle saison”. Ainsi, la production du programme et TF1 ont pu tourner l’émission en juillet “à raison de deux jours de mise en boîte par semaine, sur une période de 30 jours”. Quant au public, qui est appelé à voter avec les enquêteurs sur les prestations des personnages, “la jauge a été réduite par rapport à l'an passé”.

Toujours selon nos confrères, les rassemblements étaient encore autorisés au moment du tournage et le port du masque n’était pas obligatoire. Ainsi la production a pris les dispositions nécessaires en faisant appel à “six référents Covid” sur le plateau, a mis à disposition “60 distributeurs de gel désinfectants présents dans le studio” en plus de n’avoir fait venir “que des groupes de 8 à 10 personnes de gens qui se connaissaient, et qui étaient déjà en contact les uns avec les autres” afin de ne pas mélanger des inconnus. Voilà qui devrait rassurer les fans du programme.