Marylin Maeso : « L'inquiétude est un garde-fou précieux »

Par Marie Laure Delorme
·1 min de lecture
Un homme brandissant un numéro de « Charlie Hebdo » lors d'une manifestation à Toulouse après la mort de Samuel Paty.
Un homme brandissant un numéro de « Charlie Hebdo » lors d'une manifestation à Toulouse après la mort de Samuel Paty.

Elle garde le cap. Dans Les Lents Demains qui chantent (éditions de L'Observatoire, 2020), elle explique la manière dont l'épidémie de Covid-19 a fait le lit des idéologues et des démagogues. Dans Les Conspirateurs du silence (éditions de l'Observatoire, 2018), elle déplore une société où le dialogue a été remplacé par la polémique. Marylin Maeso est normalienne, agrégée de philosophie et spécialiste de l'?uvre d'Albert Camus. Elle a pris le parti, avec son ami Raphaël Enthoven, de ne pas se laisser intimider sur les réseaux sociaux, où elle bataille sans relâche pour la liberté d'expression. L'autrice de L'Abécédaire d'Albert Camus (éditions de l'Observatoire, 2020), philosophe et enseignante, reste aujourd'hui en France une des voix de la raison. Elle nous assure que nous pouvons faire quelque chose des temps d'incertitude dans lesquels nous entrons.

Le Point : Aimez-vous l'art de la caricature ?

Marylin Maeso : Je l'admire. J'aime sa manière de solliciter l'intelligence, de susciter la réflexion, de défier la susceptibilité et d'aiguiser notre sens de l'humour. C'est un art particulièrement difficile, délicat et exigeant, car beaucoup de conditions doivent être remplies pour que la magie s'opère. Un peu comme un numéro d'équilibriste où le dessinateur doit être subtil, mais pas abscons, forcer le trait sans trop appuyer et frapper l'esprit sans le braquer. C'est aussi pourquoi il est plus ou moins réussi, selon le talent de l'auteur, mais surtout au gré d [...] Lire la suite