Martinique : la violence continue de se répandre pour la troisième nuit consécutive

·1 min de lecture

Après plusieurs jours de tensions, la violence continue de se répandre comme une traînée de poudre aux Antilles. La nuit de mercredi à jeudi a une nouvelle fois été agitée, marquée par des coups de feu, des incendies ou encore des pillages. Selon le correspondant sur place d'Europe 1, la situation à Fort-de-France semble totalement hors de contrôle et les violences ne sont plus seulement cantonnées au chef-lieu. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

En effet, elles se sont propagées dans toutes les communes ou en tout cas dans une grande partie, notamment au Robert, où les pompiers ont lutté pendant plusieurs heures cette nuit contre les flammes qui ont ravagé un petit centre commercial. Du nord au sud, des barrages enflammés ont été érigés sur des dizaines de ronds-points et d'intersections. Plusieurs boutiques et commerces ont été vandalisés et pillés, et un centre de stockage de voitures aux enchères a même été incendié par des jeunes portant des cagoules.

Colère et incompréhension des riverains

A Fort-de-France, les policiers ont été la cible de tirs à balles réelles pour le troisième soir consécutif depuis le début de cette grève générale. Dans le quartier populaire de Sainte Thérèse, déchiré par deux nuits d’affrontements à balles réelles entre bandes de jeunes et forces de l’ordre, les riverains sont désabusés. "Cette bouffée de fumée que j'ai reçu en ouvrant ma porte", se souvient Rosette, la présidente du comité de quartier, pour qui le ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles