Martinique : de nombreux rassemblements illégaux pour célébrer Mardi Gras

Les rues de Fort-de-France (Martinique) ont été le théâtre, dans la soirée du lundi 15 février, d’une explosion de joie et de musique. Des centaines de Martiniquais ont bravé les interdictions de rassemblement pour fêter la fin du carnaval. Très populaires aux Antilles, les fêtes d’avant Carême avaient déjà rassemblé plusieurs groupes dans différents quartiers de Fort-de-France pour le "carnaval covidé". Un seul rassemblement avait pourtant été autorisé, un défilé dans le stade de Fort-de-France dimanche 14 février, devant un public clairsemé.Des consignes strictes Les consignes du préfet, tout juste nommé sur l’île, semblent donc avoir été largement ignorées. "Je vous invite tous à ne pas participer à des événements non-autorisés", déclarait en effet Stanislas Cazelles, dimanche 14 février, annonçant des "mesures de sécurité très strictes" ainsi que des "barrages de police et de gendarmerie" et "l’interdiction de circulation dans le centre-ville". Les festivités ont eu lieu alors que le variant anglais a fait son apparition sur l'île.