En Martinique, la montée des eaux et l'érosion côtière gagnent de la vitesse

Pixabay.com

Une fin d'année sous haute surveillance pour la Martinique. Après la crainte d'un réveil du volcan de la Montagne Pelée, l'île française des Caraïbes fait aujourd'hui face à un problème environnemental majeur : celui de la montée des eaux et de l’érosion, qui entraînent le recul des côtes et l'abaissement des plages. L'eau monte trois fois plus vite qu’il y a 40 ans, rapporte un reportage de France 2 diffusé le 14 novembre dernier. Une situation qui inquiète les acteurs du tourisme et les populations des communes littorales, qui n'auront plus d'autres choix que de se replier à l'intérieur des terres dans les décennies à venir.

La Martinique, réputée pour ses plages paradisiaques pour lesquelles les touristes sont prêts à parcourir des milliers de kilomètres, subit de plein fouet les conséquences du changement climatique, notamment l'élévation du niveau de la mer, les submersions marines et l'érosion côtière. Selon l'Agence française du développement (AFD), certaines plages se sont ainsi réduites de 120 mètres en largeur. Au total, treize communes ont été inscrites sur la liste des territoires exposés au recul du trait de côte, publiée en avril 2022 par le gouvernement français, et sont désormais contraintes d'adapter en conséquence leurs politiques urbaines et territoriales. En effet, l'érosion côtière s'intensifie aussi sous le poids des activités humaines, telles que le prélèvement de sable, la déforestation des mangroves protectrices ou encore l'urbanisation intensive en bord (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-ce que North Field, considérée comme la "pire bombe climatique au monde" par les scientifiques ?
Pourquoi y a-t-il moins de soleil en hiver ?
Vidéo, liseuse, streaming musical… Comment consommer en respectant la planète ?
Pêche : une nouvelle technologie permet de protéger les requins
Ce film protecteur qui se colle aux vitres pourrait remplacer la climatisation