Martinez accuse la CFDT d'avoir "acté le fait qu'il fallait travailler plus longtemps"

Romain Herreros
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur le plateau de LCI ce mardi 14 janvier.

POLITIQUE -  Le match dans le match. Alors que le gouvernement a suspendu l’âge pivot, et que la CFDT a crié victoire sur ce point, les syndicats pro et anti-réforme des retraites s’affrontent par médias interposés. Ce mardi 14 janvier sur LCI, c’est le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui a critiqué la posture de Laurent Berger. 

Pour ce faire, le cégétiste a accusé le syndicat réformiste de feindre son opposition à l’allongement du temps de travail. “Pensez-vous que la CFDT a acté le fait qu’il fallait travailler plus longtemps?”, a interrogé Élizabeth Martichoux. Réponse sans détour de Philippe Martinez: “Oui je le pense. Elle l’a déjà fait la CFDT, puisqu’aujourd’hui, malgré un âge légal de 62 ans, de nombreux travailleurs et travailleuses sont obligés de travailler plus longtemps, parce que s’ils partent à l’âge légal, ils n’ont pas la pension suffisante pour vivre”. 

Le leader syndical rappelle à ce titre que la CFDT ne s’était pas opposée à la réforme Touraine de janvier 2014, qui prévoit d’allonger génération après génération, la durée de cotisation pour obtenir la retraite à taux plein. ”Ça ne s’appelait pas l’âge pivot, mais de fait, on est obligés de travailler plus longtemps”, a-t-il souligné.