Martine Aubry « agressive et irresponsable » : une ministre hausse le ton

·1 min de lecture

La réponse d’Agnès Pannier-Runacher ne s’est pas fait attendre… Lundi 18 janvier, Martine Aubry s’en est pris aux membres du gouvernement et à la stratégie mise en place par rapport à la vaccination anti-coronavirus. Lors d’une visite d’un centre de vaccination à Lille, la maire en a profité pour déclarer, sans langue de bois : "Ma conviction, c’est qu’on est vraiment en pénurie de vaccins".

Faisant part de sa "grande inquiétude", l’ancienne première secrétaire du Parti socialiste s’est insurgée, agacée : "Que le gouvernement dise la vérité ! Qu’on ne recommence pas la même histoire qu’avec les masques ou les tests". Auprès du Figaro, ce mardi 19 janvier, Agnès Pannier-Runacher a commenté la sortie de Martine Aubry. "Je la trouve agressive et irresponsable", a-t-elle affirmé, remontée contre la maire lilloise. "Être dans l’opposition n’empêche pas d’être responsable", a développé la ministre déléguée chargée de l’Industrie. Auprès de nos confrères, cette dernière a assuré que les maires ont été prévenus à l’avance des doses de vaccin disponibles et qu’il n’y aurait pas de pénurie à venir.

"Si Martine Aubry fait les 2 000 vaccinations par jour qu’elle prétend pouvoir faire, sur le dos de qui les fera-t-elle ?", a demandé Agnès Pannier-Runacher. De son côté, le maire Les Républicains de Cannes, David Lisnard, s’est également exprimé sur le sujet : "C’est faux et c’est insupportable de laisser croire à une guerre des maires entre eux. C’est une contre polémique dans la plus pure tradition (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Affaire Duhamel : "Cela me serre le coeur", les regrets d'Alain Finkielkraut... pour sa famille
Torse nu, musclé et bronzé : le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis créé l'émoi avec sa vaccination
« C’est regrettable »: Melania Trump sermonnée par la fille de Jill et Joe Biden
VIDEO - "Pas de leçon de lâcheté !" : accrochage entre Coralie Dubost et une députée LR
Gênant pour Donald et Melania Trump : pas de chambres séparées pour les Biden à la Maison-Blanche... la précision qui pique !