Martin Scorsese relance la controverse sur les films de super-héros

franceinfo Culture avec agences

Les films de super-héros sont-ils des œuvres de cinéma ou des produits de grande consommation calibrés de manière industrielle ? Début octobre, Martin Scorsese, illustre metteur en scène de 76 ans, avait mis une première fois les pieds dans le plat en affirmant lors d'une interview que les longs métrages Marvel n'étaient "pas du cinéma".


Le cinéaste a remis le couvert cette semaine dans un long éditorial publié le 4 novembre par le New York Times. À ses yeux, les grosses productions de l'univers Marvel manquent des éléments qui font tout "l'art" d'un film. Il explique son point de vue : "Beaucoup des éléments caractéristiques du cinéma tel que je le conçois sont présents dans les films Marvel. Ce qui n'y est pas, c'est la révélation, le mystère ou le vrai danger émotionnel. Il n'y a pas de prise de risque."


La nouvelle sortie de Martin Scorsese contre Marvel a relancé une polémique qui divise Hollywood, des professionnels jusqu'aux spectateurs. Les films Marvel, qui ont récolté plus de 22 milliards de dollars dans le monde depuis la sortie d'Iron Man en 2008, sont "calibrés, testés, modifiés, remaniés de nouveau jusqu'à être prêts à consommer", déplore le réalisateur mythique de Taxi Driver et des Affranchis. "Ils sont dépourvus de quelque chose qui est essentiel pour le cinéma: la vision individuelle d'un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi