Martin Petit, tétraplégique : "Ma reconstruction est passée par les réseaux sociaux. En dehors, je me sentais inutile, je pensais que ma vie était fichue"

Changer le regard sur le handicap et transmettre un message fort en faveur de l’inclusion, c’est l’ambition de "Différent.e.s", notre nouveau format. Pour l’incarner, qui mieux que Salim Ejnaïni : cavalier de Jumping, sportif, conférencier, entrepreneur… et non-voyant ? Comment vit-on avec une "différence", comment apprend-on à s'accepter soi et à accepter le regard de l'autre ? Parcours cabossés, destins contrariés et incroyables leçons de vie : Salim Ejnaïni recueille les témoignages de nos invités extra-ordinaires. Des histoires fortes et inspirantes autour de la résilience et du vivre-ensemble…

Suivi par près de 100 000 personnes sur Instagram, l’influenceur Martin Petit est devenu tétraplégique après un mauvais plongeon en 2017. Désormais en fauteuil roulant, le jeune homme a accepté, pour Yahoo, de se livrer sur son histoire. Il a notamment expliqué comment il a pu se reconstruire, petit à petit, grâce aux réseaux sociaux. Utilisés comme exutoire, ils ont été pour lui d’un grand réconfort.

La tétraplégie est une paralysie partielle ou totale des quatre membres causée généralement par une lésion de la moelle épinière. Elle résulte généralement de traumatismes (tels qu'un accident de la route, la plongée en eau peu profonde, une chute, une blessure sportive), de maladies (telles que la myélite transversale, la sclérose en plaques ou la polio) ou de troubles congénitaux (tels que la dystrophie musculaire).