Martial recadré, Mbappé en salle d'attente, Falcao retapé... Les décisions qui ont changé le destin de Jardim à Monaco

FOOTBALL - Le coach portugais n’a pas hésité à faire des choix forts pour le bien de ses joueurs majeurs, qui lui ont finalement permis d’obtenir de très bons résultats pendant quatre ans…

FOOTBALL - Le coach portugais n’a pas hésité à faire des choix forts pour le bien de ses joueurs majeurs, qui lui ont finalement permis d’obtenir de très bons résultats pendant quatre ans…

Le pincement au cœur est sincère. Leonardo Jardim renvoyé de l’AS Monaco, c’est une grande partie de nos habitudes de suiveurs de la 

Ligue 1 qui s’effondrent. C’est qu’on avait notre petite routine avec le coach portugais. Ses dirigeants lui livraient des jeunes talents, il

en faisait des joueurs de foot, certains partaient tout de suite, d’autres plus tard, toujours pour une blinde. Et lui repartait pour un tour après un podium en championnat, qu’il agrémentait d'un beau parcours en

Ligue des champions tous les deux ans. Fini tout ça. Mais on ne laissera pas partir le bon Leo comme ça. De Martial à Mbappé, de Fabinho à Falcao, Jardim a pris certaines décisions qui ont grandement influencé son histoire sur le Rocher. Elles valent bien qu’on s'y attarde quelques minutes.

Une grande histoire se termine...C’est un honneur d’avoir représenté l’AS Monaco.Merci pour l’opportunité, merci pour le soutien, merci pour l’affectionMonaco et ses chaleureux supporters resteront à jamais dans mon cœur. Je souhaite le meilleur à l’AS Monaco.Daghe Munegu ! pic.twitter.com/SICaHqT64o— Leonardo Jardim (@leonardojjardim) October 11, 2018

Le coup de pression sur Martial

L’histoire >> La Beaujoire, le 24 août 2014. Jardim vient de débarquer, on se demande encore qui est ce bonhomme qui succède au charismatique Claudio Ranieri et qui vient de se faire fesser à Bordeaux. A l’heure de jeu de cette rencontre à Nantes, il fait entrer Anthony Martial à la place d’Ocampos… Avant de le faire sortir, à quelques minutes de la fin. L’humiliation suprême pour un joueur, surtout quand on est un grand espoir du pays.

La phrase de Jardim (dans So Foot) >> « Au bout de cinq minutes à Nantes, j’ai vu que Martial n’appliquait pas les consignes que je lui avais données tout au long de l (...) Lire la suite sur 20minutes
Ligue 1: «Si j’étais à la place de l’AS Monaco, je garderais évidemment Leonardo Jardim», indique Jean-Michel Aulas
Ligue 1: Thierry Henry, très intéressé pour remplacer Jardim à Monaco?
Ligue 1: C'est officiel, Monaco se sépare de Leonardo Jardim (sans annoncer Titi Henry)