Marseille : des zones de non-droit pour La Poste ?

Depuis plusieurs mois, 1 500 habitants de Marseille ne reçoivent plus le courrier dans leur boîte aux lettres.  - Credit:ADRIEN FILLON / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Depuis plusieurs mois, 1 500 habitants de Marseille ne reçoivent plus le courrier dans leur boîte aux lettres. - Credit:ADRIEN FILLON / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

« Votre adresse ne correspond pas à une zone livrable. » Ce message, repéré par nos confrères de BFMTV, émane de La Poste. Et il ne concerne pas une zone reculée du territoire français et éloignée des grands centres urbains, en haute montagne. Non, non. Celui-ci est affiché aux habitants de la cité de la Bricarde, dans le nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Depuis plusieurs mois, selon nos confrères, les habitants de ce quartier ne peuvent plus recevoir ni courrier ni colis.

En cause ? Des actes de violence urbaine à répétition qui ont conduit La Poste à mettre fin à ses tournées dans une partie de la cité. Ces derniers mois, plusieurs bandes rivales se sont affrontées dans le quartier dans un contexte de trafic de stupéfiants. Le 26 juillet dernier, par exemple, deux hommes avaient été enlevés en pleine journée. « Cela fait 40 ans que je suis à la Bricarde, ça ne s'est jamais passé comme ça », tempête une habitante auprès de nos confrères.

À LIRE AUSSIArthur Chevallier – Regarde la France tomber

Un service public sacrifié

Pour justifier sa décision, La Poste assure vouloir protéger ses facteurs. « Si la sécurité des agents ou des marchandises est en jeu, nous renonçons à distribuer le courrier », indique la division régionale du groupe. Quitte à sacrifier un service public pourtant essentiel.

Du côté des associations de quartier comme Conscience – qui lutte pour sortir les jeunes de la « cité » –, on déplore la décision de La Poste. « C'est vraiment désolant [...] Lire la suite