Marseille : « Les voix des femmes cinéastes commencent à se faire entendre en Méditerranée »

·2 min de lecture

INTERVIEW - Présidente des Rencontres Films Femmes Méditerranée à Marseille, Karin Osswald mesure le chemin parcouru en seize ans

Les premières soirées ont fait salle comble. Pour sa 16e édition, jusqu’à jeudi à Marseille, les Rencontres Films Femmes Méditerranée ont retrouvé le chemin des salles obscures avec, cette année, les longs-métrages de 17 réalisatrices qui nous emmènent sur les deux rives de la Méditerranée. Rencontre avec Karin Osswald, présidente de ce festival dont la vocation première est la découverte de films réalisés par des femmes.

Karin Osswald, présidente des Rencontres Films Femmes Méditerranée
Karin Osswald, présidente des Rencontres Films Femmes Méditerranée

Aviez-vous le sentiment d’être précurseurs en créant, en 2006 à Marseille, ce rendez-vous annuel dédié au cinéma au féminin au sud de la Méditerranée ?

Le sentiment qui nous anime depuis le début, c’est celui d’être engagés, militants, pour donner à voir ce cinéma de femmes. Quand on a commencé, ce cinéma était une totale terra incognita. On le voyait très peu en salles, et à Marseille c’était un peu la double peine tant il manquait à l’époque de salles où le diffuser. Sans compter les immenses difficultés à produire ces films, au nord et davantage encore au sud de la Méditerranée. Plus que précurseurs, on a le sentiment d’avoir défriché.

Comment mesurez-vous le chemin parcouru ?

On a montré plus de 500 films en seize ans. On peut dire que le paysage a changé. Au sud de la Méditerranée – même si c’est une région de conflits et de c(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : « Il faut clairement prioriser les transports vers les quartiers Nord », réclament nos internautes
Marseille : Gymnases, piscines... Les profs réclament une rénovation des équipements sportifs
Marseille : Raoult accusé par ses équipes de falsifier les résultats sur l’hydroxycholoroquine, l’AP-HM ouvre une enquête interne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles