Marseille : Valls défend les forces de l'ordre

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a réaffirmé lundi 27 novembre à Marseille sa confiance dans les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre l'insécurité, quelques heures après le meurtre d'un chauffeur de bus dans un café de la ville.

Je suis venu (...) encourager chacun à poursuivre ce qui est fait, un travail de qualité, qui met du temps et qui mettra du temps", a déclaré Manuel Valls à l'issue d'une réunion de travail avec notamment le préfet de police de Marseille, Jean-Paul Bonnetain, et le procureur de la République, Jacques Dallest.

Cette réunion, qui n'était pas prévue, s'est déroulée à l'issue de sa visite en Corse dimanche et lundi après le meurtre lundi matin d'un chauffeur de bus dans le 9e arrondissement de Marseille. L'homme âgé de 47 ans a été tué par balles par deux individus qui lui ont volé sa sacoche, alors qu'il venait d'entrer dans un bar tabac de ce quartier tranquille de la cité phocéenne.

Je comprends l'indigation, la peur, qui peut s'emparer de ceux qui font face à ces crimes", a affirmé Manuel Valls, qui a tenu à rappeler sa "détermination à lutter contre ces crimes inacceptables".

Interrogé sur la situation marseillaise et la multiplication des homicides, Manuel Valls a affirmé qu'il n'allait pas "changer de politique tous les 6 mois", et a répété que le travail nécessaire "prendrait du temps".

"Le trafic de drogue, l'utilisation d'armes (...) sont des phénomènes profondément ancrés, qui gangrènent une partie de la société. Vous pensez un seul instant que c'est en six mois que l'on règle ce genre de problèmes ?", a lancé le ministre, avant d'affirmer qu'il (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Marseille : Valls défend les forces de l'ordre
Marseille : nouvel homicide dans un bar
Valls et Taubira en croisade en Corse contre la criminalité
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.