Marseille : les poubelles débordent, bras de fer des éboueurs sur les 35h

·1 min de lecture

Les poubelles ont commencé à déborder à Marseille, sur fond de grogne des éboueurs. Les syndicats ont entamé une nouvelle grève dans le cadre d'un bras de fer autour de leur temps de travail et des 35 heures avec la métropole. Certains sont en grève depuis jeudi soir, à l'appel de la CGT, et Force Ouvrière, syndicat majoritaire, a annoncé Force Ouvrière dans un communiqué rejoindre le mouvement dès lundi soir. "Il y a eu quelques perturbations dans le service ce week-end", a confirmé à l'AFP un porte-parole de la métropole.

La métropole Aix-Marseille-Provence, issue du regroupement de six intercommunalités en 2014, souhaite harmoniser le temps de travail de tous ses agents publics de la collecte et de la propreté. La collectivité, dirigée par Martine Vassal (LR), a commencé à recevoir les syndicats lundi. La loi de transformation de la fonction publique de 2019 impose un retour aux 35H au 1er janvier 2022 pour tous les fonctionnaires et de négocier des aménagements pour tenir compte de la pénibilité. "Pour nous, 20% de baisse du temps de travail est un minimum non négociable", explique à l'AFP Eric Robito, un des responsables CGT à la métropole. Ce qui fait 1.286 heures/an, contre 1.607 heures pour un 35H00.

>> A lire aussi - Marseille, Lieuron... des centaines de personnes enfreignent la loi pour fêter le Nouvel An

A la sortie d'un premier rendez-vous avec la métropole, FO, assure de son côté qu'aucune de leurs revendications n'a été entendue. Elles portent "sur une baisse supplémentaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un influenceur soupçonné d'avoir détourné des millions d'euros des aides Covid depuis Dubaï
Pénuries d'essence au Royaume-Uni : des "achats de panique" en cause
Haut-Rhin : la CAF réclame un certificat de grossesse à un couple d'hommes
Allemagne : les sociaux-démocrates en tête des législatives selon les résultats provisoires
Brexit : tensions Royaume-Uni - France, les pêcheurs de Jersey craignent de ne plus pouvoir vendre en Europe !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles