Marseille : placée dans le giron d'Actes Sud, la librairie du Mucem bientôt condamnée ?

·1 min de lecture

Placée depuis sa création en 2013 dans le giron d’Actes Sud, la librairie du Mucem semble avoir vécu : vidée de son stock de livres, elle sera reprise par Arteum, spécialisé dans le merchandising culturel. Dépités, des libraires ne décolèrent pas contre leur employeur initial et l’inspection du travail a été saisie. Enquête.

Inaugurée avec le Mucem le 4 juin 2013, la vaste librairie installée dans le prestigieux bâtiment ambitionnait, grâce à un fonds éclectique de 20 000 ouvrages, de se distinguer des boutiques muséales où s’écoulent d’abord des cartes postales, magnets et autres produits dérivés. C’est pourtant le destin qui semble promis à ce lieu jusque-là géré par Actes Sud, via sa filiale, l’historique librairie marseillaise Maupetit, gagnante en 2012 de l’appel d’offres pour la concession d’environ 400 m2 de locaux. Or, Maupetit en cédera bientôt la gestion à Arteum, " distributeur et éditeur de produits culturels et touristiques ".Dans sa vingtaine de sites hexagonaux (Musées du Quai Branly, des Arts décoratifs, Tour Eiffel, etc.), on trouve des livres, mais aussi, dans une large gamme de prix, des séries des plateaux, coussins, sweat-shirts, tasses, bougeoirs, boucles d’oreilles, stylos inspirés par des œuvres ou des lieux célèbres, mais aussi des reproductions de sculptures et d’œuvres. " Pour Actes Sud, le Mucem était une belle vitrine. Leur départ n’est pas une bonne nouvelle ", déplore un responsable du musée."Ça n'a jamais marché" Tout porte à croire...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Marseille : le procès du système Guérini, que la gauche aimerait oublier

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

Marseille : comment Benoît Payan tisse sa toile sur la mairie

À Marseille, Jean-Claude Gaudin rattrapé par sa gestion des ressources humaines