L'ophtalmologue commet une terrible erreur et rend son patient aveugle

Asian ophthalmologist is working (Weiquan Lin via Getty Images)

Une erreur qui a coûté la vue à un homme. À Marseille, un ophtalmologue a confondu deux patients, rendant aveugle l'un d'eux pendant plusieurs mois.

Lorsque l'on se rend chez l'ophtalmologue, c'est généralement parce que l'on veut que notre vue s'améliore, avec une nouvelle correction pour nos lunettes, par exemple. Mais un homme habitant à Marseille a vécu tout le contraire. En 2020, il consulte son spécialiste pour que celui-ci vérifie simplement ses lunettes de repos. Rien de sorcier, à première vue. Sauf que le patient ressortira de ce rendez-vous en étant... aveugle.

Le médecin avoue avoir fait "une connerie"

Comment est-ce possible ? Il a fallu attendre deux ans pour avoir une explication du docteur, qui s'est confié à BFMTV, avançant une erreur de sa part, une malheureuse confusion entre les dossiers de deux patients. "Je suis désolé pour ce monsieur que les choses se soient passées comme ça. Quand vous faites une connerie, vous faites une connerie", a-t-il ainsi avoué.

Cette erreur, quelle est-elle vraiment ? L'ophtalmologue utilise un laser avec son patient, qui a souhaité rester anonyme. Une machine qui n'aurait pas dû être utilisée dans ce cas. Quand le patient le fait remarquer à son spécialiste, ce dernier lui dit "sur un ton sec : 'je termine et je t'explique après'". "Une fois qu'il a terminé, il me dit que ma vision va se dégrader, qu'il va falloir que je sois opéré cette semaine de la cataracte", ajoute-t-il alors.

Encore en activité

Enfin, l'ophtalmologue se trompe de prénom en parlant à son patient. La preuve d'une erreur médicale, qui aura donc de graves conséquences. Dix minutes plus tard, l'homme perd la vue. S'il n'est plus non voyant aujourd'hui, après plusieurs mois passés en étant aveugle, le patient lésé a été "amputé d'une partie de l'œil", et il "survit" désormais avec un traitement quotidien lourd et il reste très sensible à la lumière.

Un procès dans cette affaire se déroulera bientôt. En attendant, le médecin qui reconnait avoir fait "une erreur" continue d'exercer.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Je vais vous parler d’une maladie qui touche 95% de la population"