Marseille : Michèle Rubirola cède sa place de maire

Mercredi 16 décembre, Marseille (Bouches-du-Rhône) se réveille sans maire. Après cinq mois de mandat, l'écologiste Michèle Rubirola démissionne pour raisons de santé. Les Marseillais sont partagés : "Du jour au lendemain, on apprend qu'on n'a plus de maire, alors qu'il y a pas mal de problèmes dans la ville, c'est un peu abandonner le bateau en cours de route", rapporte une riveraine au micro de France Télévisions, mercredi 16 décembre. "Je comprends son choix, explique un passant. Si c'est une manœuvre politique, ça se discute". Les élus voteront pour l'élection du prochain maire Élue le 4 juillet dernier, la cheffe de file du Printemps Marseillais avait suscité l'engouement populaire. Aujourd'hui, l'ancienne médecin de 63 ans veut échanger sa place avec son premier adjoint, Benoît Payan. Les Marseillais sont partagés et l'opposition crie au scandale démocratique. "C'est une vraie tromperie", explique Bruno Gilles, conseiller municipal LR de la ville de Marseille. Lundi prochain lors d'un Conseil municipal, les élus voteront pour élire le nouvel édile de la deuxième ville de France.