A Marseille, l'intrusion de centaines de jeunes dans le Palais omnisports filmée sur TikTok provoque l'émoi

·1 min de lecture

La grosse bêtise d'un adolescent ou une preuve que l'insécurité gagne du terrain? La réponse fait débat dans le microcosme politique marseillais mais celle de la justice, elle, n'a pas tardé : vendredi soir, le tribunal correctionnel de Marseille a relaxé Mohamed T., un influenceur de 18 ans poursuivi pour "complicité par instigation de dégradations". Selon les juges, c'est donc malgré lui que le jeune Marseillais a été à l'origine, ­samedi 6 novembre, de l'irruption de plusieurs centaines de jeunes au Palais omnisports Marseille ­Grand-Est (Pomge).
L'influenceur avait lancé à ses 11.000 abonnés sur TikTok un appel à un rassemblement devant ce lieu populaire avec ses deux ­patinoires et son skate-park : "Les gens de la patinoir (sic) demain qui me suit si je fais le train [trois émojis morts de rire] bref demain regarde ma story". "C'est ce qu'on appelle un ­challenge, traduit un employé du Pomge. La plupart sont bon enfant mais celui-ci a dérapé. En voyant l'affluence, on ne s'est pas trop inquiétés. On a juste dit aux six agents de sécurité de filtrer les entrées." Selon lui, un millier de jeunes de 12 à 17 ans étaient massés sur le parvis. "Très vite, le sas d'entrée a été forcé. A l'accueil, j'ai vu arriver une vague humaine. Les plus excités, une cinquantaine, escaladaient les tourniquets, les comptoirs… ­Heureusement, la majorité est restée dans le hall, sans savoir quoi faire."
Il faudra près d'une heure à la vingtaine de policiers dépêchés sur place pour évacuer le...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles