Marseille : L'ex-président d'un club nautique condamné pour provocation à la haine

·1 min de lecture

L'ancien président d'un club nautique de Marseille qui avait tenu des propos racistes lors d'un conseil portuaire a été condamné vendredi à une amende de 10.000 euros pour injure publique raciale et provocation publique à la haine ou à la violence raciale. Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné dans sa décision Christian Tommasini "compte tenu de l'incitation à s'armer en vue d'une 'ratonnade' et des termes méprisants utilisés à l'encontre de personnes du fait de leur origine maghrébine".

Le parquet avait requis trois mois d'emprisonnement avec sursis et 3.000 euros d'amende contre Christian Tommasini qui était à l'époque des faits président du Yachting Club de la Pointe-Rouge, à Marseille. Il avait démissionné après le tollé suscité par ses propos lors d'un conseil portuaire auquel assistaient deux élus, l'un de la Métropole Aix-Marseille-Provence et l'autre de la mairie de Marseille.

 

Retrouvez la matinale en podcast ici

Abordant le problème des incivilités lors d'une réunion sur le port de plaisance de la Pointe-Rouge le 22 février, Christian Tommasini avait évoqué l'éventualité d'une "ratonnade", s'en prenant en des termes très virulents et péjoratifs à des personnes qualifiées "d'Arabes", selon des propos rapportés par le média d'investigation local Marsactu, enregistrement de la séance à l'appui.

Un euro symbolique pour la Ligue des droits de l'Homme

L'exception de nullité soulevée par le conseil de Christian Tommasini, qui contestait le caractère public...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles