Marseille: l'auteur de la vidéo montrant l'interpellation violente d'un couple témoigne

Hugo Septier
·2 min de lecture
Le témoin habite juste en face du lieu de l'interpellation - BFMTV
Le témoin habite juste en face du lieu de l'interpellation - BFMTV

L'incompréhension est toujours grande dans le quartier de la gare Saint-Charles à Marseille. Dans la nuit de jeudi à vendredi passé, plusieurs fonctionnaires de la BAC Centre de Marseille ont interpellé deux personnes. Durant l'opération, qui a été filmée, les policiers sont surpris en train d'asséner des coups à l'un des interpellés, tandis que sa compagne, qui tente de s'interposer, est projetée au sol.

L'IGPN a été saisie dans ce dossier, du chef de violences par personnes dépositaires de l’autorité publique ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours.

"C'est choquant"

Ce lundi, BFMTV a pu rencontrer l'auteur de cette vidéo, un voisin direct de la scène, qui a souhaité garder l'anonymat. "Quand je commence à filmer, je pensais que c’était un braquage. Mais c’est bien après que j’entends que c’est juste un tapage nocturne", explique-t-il.

Auprès de notre antenne, ce dernier détaille son incrédulité face à la violence de cette scène. "Je me suis dit "mais où est l’équilibre?" Et même pour sa copine ce n’est pas normal. Le flic (sic) il gaze la meuf […] mais qu’est-ce qu'elle a fait? Dans la vidéo où il est plaqué au capot, y’a un autre flic qui lui donnait un coup de poing. Ça se voit dans la vidéo, ça c’est choquant", poursuit-il.

Pour ce témoin, il est extrêmement important de filmer les opérations policières, et que les caméras-piétons, qui selon Emmanuel Macron devraient être généralisées dès juin pour l'ensemble des policiers, soient en état de fonctionnement.

"C’est important de filmer, je pense que si les caméras-piétons étaient généralisées chez tous les flics, on ne devrait pas voir ces bavures", martèle-t-il.

Article original publié sur BFMTV.com