Marseille : L’étonnant choix de Martine Vassal pour expérimenter le RSA contre des heures travaillées

SOCIAL - Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône souhaite expérimenter le RSA sous condition d’activité à tous les bénéficiaires des 5e et 7e arrondissements de Marseille, loin d’être le secteur le plus sinistré sur le front de l’emploi

Les statistiques, depuis des années, dressent le même portrait alarmant. Dans les Bouches-du-Rhône, l’accès à l’emploi est une réelle difficulté à laquelle une part importante de Marseillais est confrontée. Selon l’Insee, sur la période 2010-2018, Marseille se caractérise par un taux de chômage relativement élevé, d’en moyenne 12,4 %, soit bien au-dessus de la moyenne nationale. Les difficultés sont particulièrement concentrées dans certains quartiers, notamment les quartiers nord. Ainsi, en 2019, toujours selon l’Insee, 14,5 % des habitants du 16e arrondissement de Marseille âgé entre 15 et 64 ans étaient au chômage.

Dans ce contexte, en septembre dernier, la présidente du conseil départemental, Martine Vassal, a annoncé être candidate à l’expérimentation initiée par Emmanuel Macron, visant à conditionner le versement du Revenu de solidarité active, dit RSA, à un minimum de quinze heures d’activité par semaine. Celle qui avait quelques mois plus tôt soutenu Emmanuel Macron à sa réélection, reprenait ainsi à son compte une promesse électorale du président de la République.

Fini le volontariat

Quelques mois plus tard, selon nos informations, la présidente du conseil dé(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : La CGT rend gratuite une partie de l’électricité et le gaz de boulangers
Le pipeline d’hydrogène entre Barcelone et Marseille sera étendu à l’Allemagne
Marseille : Un homme tué par balles à la Belle-de-Mai
Seconde Guerre mondiale : Sur les traces de la rafle oubliée du Vieux-Port de Marseille
Marseille : « Aujourd’hui, les criminels manquent de culture mafieuse », estime l’avocate Éliane Keramidas