Marseille : l'Élysée promet 1,5 milliard d'euros pour la culture, les transports et la sécurité

·1 min de lecture

Après les discours, les chiffres. L'État apportera au total à la ville de Marseille quelque 1,5 milliard d'euros de financements nouveaux, principalement dédiés aux transports. Mais la culture et la sécurité devraient également en bénéficier, a détaillé l'Élysée jeudi 2 septembre après un discours présidentiel sans détails chiffrés.

S'ajouteront à cette somme une contribution à la rénovation de 174 écoles, dont le montant n'a pas encore été déterminé, a ajouté un conseiller d'Emmanuel Macron.

Le président de la République, en déplacement pour trois jours dans la deuxième ville de France, a promis de revenir en octobre et en février pour un premier bilan.

Sur les transports, le chef de l'État a affiché l'objectif: "Désenclaver les quartiers Nord et permettre de lier le Nord et le Sud" d'une ville où les inégalités et les fractures géographiques sont très importantes.

Pour y parvenir, il est "prêt à ce qu'on puisse avoir ce financement d'un milliard d'euros, dont 250 millions en subventions qui seront engagés par l'État" citant notamment trois projets très concrets: l'automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramways et de cinq lignes de bus à haut niveau de service.

Il a étrillé au passage la métropole Aix-Marseille-Provence, dirigée par la LR Martine Vassal, maître d’œuvre sur le sujet, estimant que la collectivité passait "beaucoup trop de temps à redistribuer" et avait "du mal à porter les projets", l'invitant à "faire évoluer sa gouvernance".

Autre grand projet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Banqueroute et travail dissimulé : trois ans avec sursis requis contre le chef Christophe Leroy
Face au changement climatique, la FNSEA réclame une réforme de l'assurance récolte
Budget de la Sécu : “les médicaments innovants pourraient mieux être pris en charge”, selon le député Cyrille Isaac-Sibille
La Corée du Nord refuse 3 millions de vaccins Covid-19 de la Chine, l’économie plombée par l’isolement !
"On ne récupère pas son enfant comme on va chercher un burger" : le coup de gueule de la maire de Tourcoing

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles