Marseille : un homme suspecté d'avoir poignardé un SDF en bas de chez lui

·2 min de lecture
Un SDF poignardé en pleine rue par un quadragénaire (Photo : LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

Hospitalisée dans un état critique, la victime a pu être sauvée, tandis que l’agresseur présumé a été placé en garde à vue.

La dispute a pris de terribles proportions. Un homme âgé de 40 ans a été placé en garde à vue dimanche soir à Marseille (Bouches-du-Rhône) après l’agression d’une personne sans domicile fixe, poignardée au thorax en pleine rue, juste devant l’immeuble où réside le suspect, dans le quartier du Vieux-Port.

Enervé par un tapage nocturne

À l’origine de l’altercation présumée, l’individu aurait très mal vécu les nuisances sonores provoquées par un groupe de SDF qui s’était installé sous ses fenêtres. Vers 22h30, le suspect serait dans un premier temps venu à la rencontre des sans-abris pour leur demander de faire moins de bruit.

Vidéo : Pour survivre au Covid, un hôtel parisien reconverti dans l'accueil de femmes SDF

Le ton serait alors encore monté d’un cran et, selon La Provence, le quadragénaire serait ensuite remonté chez lui, avant de redescendre quelques instants plus tard, un couteau à la main. Il aurait alors poignardé l’un des SDF au thorax “sans plus d'explications”, comme l’indique le quotidien régional.

“C’est vraiment Monsieur tout-le-monde qui a pété les plombs”

“Les raisons de ce passage à l'acte restent encore à déterminer, mais c'est vraiment Monsieur Madame tout-le-monde qui a pété les plombs”, explique à La Provence une source proche de l’enquête. Si le suspect était jusqu’ici inconnu des services de police, il était en revanche “passablement alcoolisé” selon le quotidien provençal, ce qui pourrait expliquer ce coup de folie.

Une enquête a de toute façon été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’incident, et le suspect a passé quelques heures en garde à vue suite à son interpellation. La victime était pour sa part dans un état critique au moment de l’intervention du Samu. Après des soins d’urgences et une hospitalisation, le sans-abri a toutefois pu être sauvé dans la nuit de dimanche à lundi, ses jours ne sont plus en danger.

Ce contenu peut également vous intéresser :