Marseille : la guerre de succession est ouverte

France 2

Affable, chaleureux, convivial, Jean-Claude Gaudin peut se montrer tout cela à la fois. Mais cette bonhommie du maire LR de Marseille (Bouches-du-Rhône) disparait immédiatement quand on aborde le sujet qui fâche : "Qui pourrait lui succéder à la mairie ?" Une question à laquelle il répond "Merde !", suivi, deux secondes plus tard, d'un autre "Merde !". C'est pourtant lui qui a ouvert sa succession il y a trois semaines, lors de la cérémonie des vœux à la presse, expliquant qu'il ne se représenterait pas en 2020. Sur le Vieux-Port, plusieurs noms circulent déjà : Renaud Muselier, le président LR de la région, Jean-Luc Mélenchon, le nouveau député, les sénateurs marseillais FN et PS.

23 ans de règne, mais pas de dauphin


Mais un homme aurait sa préférence : le ministre macroniste Christophe Castaner, ancienne tête de liste aux régionales en PACA. L'intéressé dément à demi-mot : "Marseille est certainement une très belle ville, mais ce n'est ni mon actualité ni mon projet". Figure de droite, Jean-Claude Gaudin nie de son côté tout soutien à Christophe Castaner. Problème : après 23 ans de règne, il n'a pas désigné de dauphin dans sa famille politique. Avec Renaud Muselier, son ancien premier adjoint, les sourires ne sont que de façade ; la guerre est déclarée. Il est l'autre sujet qui fâche Jean-Claude Gaudin. Officiellement, Renaud Muselier n'est pas intéressé par la mairie. Dans la guerre de succession, on retrouve aux avant-postes le frontiste Stéphane Ravier, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi