Marseille : "Il faut des textes législatifs qui nous permettent d'acquérir les logements insalubres plus vite", réclame le maire

franceinfo
Invité de franceinfo mercredi, Jean-Claude Gaudin assure vouloir accélérer les procédures afin qu'un drame comme celui de la rue d'Aubagne ne se reproduise plus.

En novembre 2018, l'effondrement de trois immeubles à Marseille, rue d'Aubagne, a fait huit morts. L'insalubrité des logements est pointée du doigt. Depuis le drame, le maire Les Républicains (LR) de la ville, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille depuis 1995, est la cible de nombreuses critiques. Deux mois après le drame, l'enquête menée par la brigade criminelle de la police judiciaire cherche encore à établir d'éventuelles responsabilités. Mercredi 9 janvier, Jean-Claude Gaudin répond à franceinfo et demande l'aide de l'État pour "acquérir ces logements insalubres plus vite".

franceinfo : Que répondez-vous à vos détracteurs ?

Jean-Claude Gaudin : Je suis conscient que les effondrements tragiques de la rue d'Aubagne ont provoqué la colère et même la peur des Marseillais. Je les ai entendus et je les comprends. Ces événements peuvent arriver aussi dans d'autres villes qu'à Marseille. Cela ne nous était jamais arrivé, mais il est clair que dans cette partie de la ville les immeubles sont anciens et adossés les uns aux autres, c'est la raison pour laquelle trois immeubles se sont effondrés. Depuis, nous nous sommes beaucoup remués, beaucoup bougés pour venir en aide aux personnes sinistrées et à ce jour 59 immeubles ont été réintégrés. Nous avons signé 55 baux ou conventions (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi